VIDÉO GAY le TOPVersion MOBILE


SketboysArabes et Blacks TTBMMinetsPA GAYSportifsGaySMCrunchBoyFrench TwinksActeurs pornoTop Vidéos GayDomiAddictWebcams


Baise moi comme dans les magazines

Histoire d'épicer un peu leur vie sexuelle, un jeune couple de minets gays a acheté des magazines de cul. Pleins de photos bandantes de mecs qui s'enculent comme des porcs, ça donne des envies et des idées. Le passif propose à son mec de tester des positions et la fête commence ! Tu veux baiser comme les stars des magazines ? Très bien alors pompe en fond de gorge et donne ton cul comme une chienne pour te le faire matraquer ! L'actif est un super bogosse dont c'est un régal permanent d'encaisser les coups de queues, autant dire que le passif va kiffer qu'il le baise comme un vulgaire plan cul.

Jeunes mecs twinks Made in France Berryboys

TAGS: Bogoss, Branlette, Ejac faciale, En plein air, Grosse bite tbm, Jeunes mecs, twinks, Made in France, Mecs Hétéros, Mecs de l'Est, Mecs sportifs, Partouzes gay, Plage, piscine, Soft, Sperme, Vestiaires

Commentaires

Ajouter un commentaire
  • Oim c'est LOTFI ! le 2017-Feb-05 11:04:46 Oim c'est LOTFI ! a dit

    Wesh, les gars trankil?
    J'ai enfin decidé d'ecrire sur ce site qui me fout grave la gole!!!

    Bien, passons au chose sérieuse!!!

    Oim c'est LOTFI, je susi un rebeu style kaillera, koi, mais çà ne m'empeche aps defois de baizer entre mecks!!!

    Voila koi, javais entre 18 et 19 ans, j'étais dans un club d'athlétisme et je me demerder pas mal, masi le moment le plus trippant c'était..... les vestiaires!!
    Grave!!! tous mes potes m'enviez d'avoir une bonne teub comme la mienne!!!
    Vous aimeriez savoir combien je suis monté hein?
    Beh pour le moment je vous le dis pas!!!
    Bref, a chaque fois ca partais sur ... putain t'as une queue de cheval!!!
    Ouais , ca me plaisait grave!!
    je la montrer on se branler ...
    et un jour, on me demande mais elle fait combien ta teub... et la je rigole et je dis j'en sais rien tu veux la mesurer?
    En fait je le savais mais bon!
    le gars me dis beh ouais masi comment !! mesure la toi chez toi et tu nous le dit samedi!!!
    Non!! j'ai un decimetre dans ma trousse car je venez au sport juste apres le college.
    Beh ok!!! vas -y va la cherché!! tout le monde était euphorique mek!!! grave certain parié sur la taille!!


    me revoila avec ma regle tu lui dis beh vas-y!!!
    Et il me dit beh tu bandes pas!! et alors faut attendre!! commence a me la mesurée au repos!!!

    Et le mek s'execute!! c'etait trop fort voir un mek a genoux devant moi me mesurant la teub!!!

    La suite.....
  • CAGE D'ASCENSEUR le 2017-Feb-05 14:16:56 CAGE D'ASCENSEUR a dit

    Je suis une vraie tepu, ou une bonne lopsa comme disent les rebeus. Eux, ce qu'ils kiffent, c'est une bonne gueule comme la mienne qu'il leur faut pour gicler tout ce qu'il ont dans leur suvet. Mais avant quand les rebeus étaient pas encore des scarlas en costla, mais juste des keums bien auch prêts à défoncer le cul et la bouche des keume comme moi, Je kiffe grave les rebeus, ce sont des mecs trop auch qui savent niquer mortellement bien c'est pour ça que je suis accros. Quelquefois j'en veux même à ma reum et mon daron de pas avoir donnée des chromosomes du Maroc, de Tunisie ou d'Algérie, et d'avoir fait de moi un ptit gars juste bon à se faire niquer dans tous les sens.


    La première fois, j'avais 19 ans, dans un putain d'ascenseur en panne ouai, tu penses « ce mec est mytho » mais tout est vrai, de la pure vérité, man ! Donc c'était dans un putain d'ascenseur, en plein été, chaleur à crever. Je passais mon temps à mater les pures keums de mes rêves en train de jouer au foot sur le terrain de la cité d‚à côté. Kamel, Youssef, Farid, Sami, Kader et des dizaines de keums aussi bandants les uns que les autres. Alors moi, ptit céfran de merde, j'suis là, accroché à un grillage à mater. J'me prend le ballon, j'me fait insulter « pédale ! casse-toi enculé ! ». Et là, plutôt que de me barrer, je leur fait un doigt. Putain ! La meute au cul, je détale comme un lapin. Encore trois derrière mes fesses, deux, puis plus qu'un. Une entrée d'immeuble, j'entre, trouve pas l'escalier. L'ascenseur est là, portes ouvertes, prêt à! partir. Et moi comme un con, j'entre dans la petite boite. Je me retourne, il est là, me pousse dans le piège. Les portes se ferment. L'ascenseur grimpe, mais je m'en rend pas bien compte.


    Le keum vient de me foutre son poing dans la gueule, je suis sonné. Le « monte charge » s'arrête d'un coup. Mon agresseur s'en branle, y me tape encore, m'attrape par le col et me regarde droit dans les yeux. « Putain ! des ptites lopes comme toi, j'en ai niqué des tas ». Il a entre 20 et 22 ans, je le kiffe grave de chez grave. Je bande. Il s'approche encore et son survet est collé à ma braguette. Je transpire comme un ouf. Ascenseur bloqué. Le keum m'attrape la nuque et me pousse vers le bas, contre son survet qui a gonflé en deux minutes. J'suis hypnotisé, je pense plus qu'à sa teub. J'suis à genoux, il a sorti son zob et me tape sur les joues avec. « Tu nous a fait un doigt, taleur, j'vais t'faire payer salope suce ma teub! ». Elle est grosse. J'ouvre la bouche et il pousse sa teub au fond, elle glisse ! sur ma langue, cogne sur mon palet et entre entière. J'attrape ses boules, elles sont pleines, c'est sur. Je suis puceau, mais pour une première, j'crois que je me demmerde pas trop mal. Il passe son t-shirt au dessus de sa tête. Ses muscles sont tendus. Je le regarde dans les yeux, il‚m'traite de pute, écrase ma tête sur lui et balance trois, quatre giclées sur ma gueule. .


    Moi aussi j'ai joui, sans rien faire, dans mon froc. Pas le temps de reprendre mon souffle, il me retourne, baisse mon fute en me traitant de pédale et me fout à quatre patte, comme une chienne. Putain d'ascenseur bloqué. Il crache de la salive sur ma rondelle vierge. Je sens son zob contre mon trou. Il pousse d'un coup et me défonce. Il se retire et replonge dans mes entrailles. Je gueule pas. De toute façon, il m'écrase la gueule sur le sol crade. L'ascenseur redémarre. Cinq secondes, dix secondes, quinze aller-retour dans mon cul et il joui sur mon cul. trop chaud son sperme Il remonte son survet. Moi, comme une chienne en chaleur, je reste sur le sol de l'ascenseur. Les portes s'ouvrent. 15ème étage. Personne. Il me regarde. Se marre. Me balance un coup de pied dans les côtes et appui sur le bouton « 3ème sous sol ». La cabine descend. A chaque fois que je veux me rhabiller, il me tabasse et me traite de salope. 2ème, 3ème sous sol. Les portes s'ouvrent. Et là toute la bande attend devant l'ascenseur....
  • BadBoy le 2017-Feb-12 08:43:04 BadBoy a dit

    Première sodo de Sekou 2
    Sekou me tête le zob comme un ouf et il a l’air de bien se régaler sur mon barreau. Debout devant lui, je me penche pour descendre ma main sur son cul qui frissonne dès que je le caresse. Je mouille mon index et commence à lui lubrifier le cul. Ça rentre facile, mon pote kebla a l’air bien op !rnrnJe chope une capote et la déroule sur ma queue. Sekou me lâche : “Je vais faire la chienne pour toi mon pote, mais ça reste entre nous”. Et cash il se fout à quatre pattes devant moi le cul bien cambré en attente de bien recevoir. Je pose mon gland sur son trou humide de désir et je pousse tout doucement pour faire entrer mes 22cm. Il gémit comme une vraie taspé et j’ai pas à forcer beaucoup le passage pour la rentrer complétement. Trop bon je lui donne des bons coups de reins et je vois ma teub engloutie dans son bon cul de black. Sekou ondule du bassin et j’ai même plus à taffer, c’est lui qui s’active pour faire renter et sortir mon gros morceau qui lui dilate bien l’anus. Il bouge du boule comme une meuf d’un clip de rap et gémit de plus en plus fort quand mes couilles pleines viennent taper contre ses fesses. Je veux voir son regard rempli de kiffe pendant que je le baise. Je me retire et le bascule sur le dos. Là, les jambes écartées face à moi, Sekou a les yeux enflammés et branle sa grosse bite de black devant moi. Je chope ses jambes pour l’écarter au maximum et je replonge ma teub dans son cul en attente. Je le pilonne comme un roi de la baise (tu connais mon côté performer, non ?) et le kebla kiffe comme il a jamais du kiffer de sa life. Pah, pah, paaaah ! des grands coups de bite halal qui lui déchire le cul et il en redemande. Je le tourne et le retourne dans toutes les positions : de dos, de face, sur le côté, assis dessus, debout contre le mur … Dehors l’orage gronde et nos deux corps transpirent le mâle. L’ambiance est électrique et vu les râles de fauve en rut qu’on pousse tous les deux c’est clair que c’est l’éclate totale. Ma queue est dans son cul comme chez elle et toutes les audaces me sont permises. Si j’avais su tout ça je l’aurais invité depuis longtemps à venir taper un week end de déprave chez moi.rnrnAprès une bonne demie heure de limage intensif j’suis carrément sur lers rotules. Je me retire et je viens branler ma grosse teub devant Sekou allongé qui se branle la sienne. Je sens le jus qui monte et il me demande de lui arroser la face. Ni une ni deux je crache mon yop qui s’explose sur son menton et sur son torse. Carrément crépi de jus blanc et épais de rebeu mon beau pote kebla. Lui continue à se branler comme un malade et je viens lui lécher les tétons pour le faire venir. En deux deux il balance sa purée en hurlant comme un ouf !rnrnAprès ça on a fini la nuit l’un contre l’autre et à peine une heure après et un bon galochage entre keums … ben tu sais quoi on a remis ça !
  • BadBoy le 2017-Feb-12 09:21:38 BadBoy a dit

    Hassan l'autostoppeur
    - Ok, tu peux me ramener chez oim, tu vas où ? Moi suis sur C.
    - Moi R, je te dépose sur la route car ça me fait un détour de 50 km aller-retour.
    _ Tiens je te file 20 • et tu peux me ramener chez oim ?
    - Ok c'est bon.
    On roule et parlons de tout et de rien. Je mattais quand même en scred son paquet. On arrive dans la téci et Hassan me dit :
    - Tiens mec, c'est ici, tu peux t'arrêter. Laisse ta caisse et viens boire une bière ou autre.
    - Non c'est bon, je vais y aller...
    - Mais non mec, viens.
    - Ok.
    Il m'emmène chez lui et appelle ses potes pour me présenter. 10 min plus tard, les jeunes rebeus entrent dans l'appart. Ils saluent Hassan et me présente à eux :
    - Eh les gars, il a trop assuré, il m'a ramené car j'étais en panne de caisse.
    Il y a 3 rebeus Keynan, Kylian et Yacine. On se pose tous dans le canapé et parlons. Ils parlent de meufs et d'un coup Yacine me dit :
    - T'as une meuf ?
    - Non.
    -T'as un mec ?
    - (Je suis surpris par cette question). Non plus avec un sourire en coin.
    - Je suis sûr que t'as envie de t'occuper de nous... Je me trompe ?
    - (je rougis un peu). Ben euh, oui pourquoi pas?
    - Niquel. Les gars, on va s'éclater.
    Ils se déssapent tous et me tendent leurs grosses teubs de mâle en rute qui n'ont pas baisé depuis longtemps. Et là, c'est l'orgie. Je leur pompe leurs zeubs et leurs bouffe le cul. Ca devient très och dans l'appart. Hassan vient vers moi et me dit :
    - Toi, t'assure dans tous les domaines.
    - Cimer Hassan. C'est un honneur pour moi...
    Yacine le plus entreprenant de tous, me dit :
    - File-nous ton bon boule de lopsa.
    - Tiens, régale-toi
    - Putain mec mais tu as un super boule ! (C'est vrai que j'ai un beau petit cul bombé).
    Contre toutes attentes, il me bouffe le cul pour me préparer à recevoir. Il arrête et commence à m'entrer sa grosse teub dans le cul et me murmure à l'oreille, "je vais te foncedé pour que tu gardes un souvenir de nous à vie".
    Il me défonce à toute vitesse pendant que j'ai 2 bites dans la bouche et 1 autre dans la main. Hassan viens derrière moi et m'enfonce sa bite aussi dans le cul et me retrouve donc avec une double pénétration. Le pied d'enfer. Ils sont grave och ces beurs. Keynan sort sa teub de ma bouche, enfile une capote, passe derrière Hassan et l'enfile à son tour. J'hallucine grave, même entre eux, ils s'enfilent les zincs. A mon avis, ils en sont pas à leurs premiers essais. Au bout d'un très long moment, ils viennent sur moi et crachent tous leurs spermes épais et och sur mon torse en m'insultant. Les 3 rebeux se rhabillent et sortent de l'appart. Je me retrouve seul avec Hassan.
    Il me dit :
    - Passe la nuit avec moi Jon, tu as trop assuré, je veux que tu dormes avec oim.
    On se câle dans le lit, me prend dans ses bras et on se donne nos 06. Il me fait :
    - Toi et moi, on va se revoir...
    On passe la nuit ensemble et remettons ça le lendemain.
    Voilà ma petite histoire, à mon avis, j'en aurais d'autres à vous raconter... Tchao les kiffeurs

Informations