VIDÉO GAY le TOPVersion MOBILE


SketboysArabes et Blacks TTBMMinetsPA GAYSportifsGaySMCrunchBoyFrench TwinksDomiAddictActeurs pornoTop Vidéos Gay


Qu’est-ce que je me sens chienne !

Un beau sportif se détend à la campagne avec un ami. Dans la maison où ils séjournent trône une grande bibliothèque. Le jeune homme s'offre un moment de lecture mais il s'avère que l'ouvrage qu'il choisit contient une scène érotique ultra excitante. Cela le rend dingue et en manque de queue. Il va se retrouver à sauter sur son pote pour lui bouffer la teub comme une chienne. Y a des moments comme ça où on se sent tellement en chaleur qu'on a juste trop besoin de se faire taper dans le fion. Heureusement que les amis sont là pour ça et ici le gars a de la chance : son pote a une grosse tige de 20 cm qui va définitivement le calmer !

Jeunes mecs, twinks, Ejac faciale, Tattoo, A l'affiche, Clair Prod
DVD: No limits

Commentaires

Ajouter un commentaire
  • BadBoy le 2017-Feb-12 09:09:55 BadBoy a dit

    Yannis et Amine 2 - Soirée Poker
    Depuis notre soirée "Saw", j'ai mon bac en poche, mais je ne vois plus Amine en privé : j'ai peur. Un mois que je l'évite, mais ses regards ne trompent pas : je suis sa proie, son objet, et il le garde en tête. J'ai beau me dire que le temps va passer, qu'il va passer à autre chose, je dois me faire à l'idée que notre relation a changé. Ce n'est plus mon meilleur pote. Franck l'a remarqué, et il me pose sans cesse des questions pour savoir ce qui s'est passé.rnEn croisant Amine aujourd'hui, j'ai encore eu un frisson : au-delà de la peur, son charme et son charisme m'envoutent. Puis il y a ce souvenir en moi, cette découverte. Il se retourne et m'interpelle :rn"Yo Yannis ça va ?rn- Ah euh oui...rn- Ce soir je fais un poker chez oim. Tu viens ? me dit-il calmement.rn- Oui, pourquoi pas. Y'aura qui ?rn- Des gars que tu connais pas, mais sympas. Ils sont assez forts par contre. Tu vas te faire plumer."rnC'était une provocation, un défit. Je le sentais au ton de sa voix.rn"21h, je compte sur toi !"rnrn21h. Derrière la porte, j'entend des voix et des rires : au moins, ce n'est pas un piège, il y a bien une soirée poker. J'entre.rn"Ah te voilà mon pote ! lança Amine tout sourire. Je te présente tes concurrents de la soirée : Nassim, Abdoul, Nico et Alex. Et puis tu connais Franck !"rnFranck était là aussi : j'étais clairement rassuré.rnOn s'assoit autour de la table, proprement installée avec un joli tapi vert. Et là, rapidement, la catastrophe : je commence à perdre coup sur coup. Les autres rient et me taquinent, voire se moquent de mon niveau. Effectivement, ils sont très bons, et moi moyen. Même Amine, qui n'est pas le plus mauvais habituellement, n'arrive pas à prendre le dessus. Franck, l'expert du quartier, s'en sort pas mal. Mais moi, j'ai déjà remis trois fois de l'argent. C'est ma dernière chance, après je n'ai plus un sous en poche. Et je me retrouve face à Amine dans le coup de la mort : j'ai tout misé. Si je perds, c'est retour à la maison. On tombe les cartes : c'était un bluff de sa part. Il n'a rien, un 3 et un 9 dépareillés. Mais quelles sont les cartes qui vont sortir maintenant ? Sur la table, les trois déjà retournées me donnent gagnant... pour l'instant : j'ai roi as dans les mains. Un valet, un autre as et un 4 sont sur le tapis. Franck retourne un 9 : je reste gagnant avec ma paire d'as. Et là, le destin s'acharne : la dernière carte est encore un 9. Brelan pour Amine. Fini pour moi. Ils se foutent de moi.rn"Bon, c'est réglé, me lance Franck en riant.rn- Tu peux rester encore si tu veux ? me demande Amine.rn- Ouais reste mec ! insiste Nico, sympa et bogoss, le genre voyou tendre.rn- Ok mais je fais quoi ? J'ai plus d'argent !rn- On va te trouver des gages ! ajouta Abdoul, un black barraqué."rnEt me voilà piégé : j'allai être le souffre-douleur. Je perds le coup suivant, encore. Contre Amine et Abdoul.rn"Alors, c'était quoi comme gages que tu avais en tête ? demande Amine à Abdoul.rn- Déjà, il va se foutre à oilpé."rnFranck voit que j'hésite et il me lance :rn"T'es resté, maintenant tu dois jouer le jeu."rnJe me fous à poil. Ils me font des remarques sur mon corps. C'est humiliant. Le jeu reprend. J'essaie d'éviter les coups risqués. Arrive dans mes mains une paire d'as. Mais la chance n'est définitivement pas avec moi et je perds encore. Contre Amine, qui prend un malin plaisir à suivre tous mes coups.rn"T'aimes perdre contre moi ou quoi ? me lance-t-il, moqueur. Viens sous la table, lève mes TN et lèche-moi les pieds !"rnCette fois, je m'exécute sans discuter : tant qu'il ne va pas plus loin, je m'en sors bien.rnJe suis à ses pieds, qui daubent grave. Les autres regardent et commentent :rn"Ouais, passe bien ta langue entre les doigts, insiste Adboul, décidément sadique.rn- On veut t'entendre respirer bien fort l'odeur, ajoute Nico, tout sourire.rn- Allez, c'est bien, revient à la table et bois ce verre cul-sec, m'ordonne Amine.rn- C'est qu'un gage par coup perdu, merde ! répliquais-je.rn- Tu fermes ta gueule, t'es à moi ok ? Tu te souviens pas de ça ?"rnJe bois le verre d'un trait, pourvu qu'il n'entre pas dans les détails. Et le jeu reprend. Je gagne un coup, mais pas de quoi me refaire. 30 minutes passent durant lesquelles j'évite tous les risques. Et là, je finis par perdre. Contre Abdoul.rn"Alors, d'abord j'aimerais savoir pourquoi t'as dit qu'il était à toi ? demanda-t-il à Amine.rn- Parce qu'il aime ma queue et qu'il a accepté d'être ma pute. Je lui ai défoncé le cul, et il m'a imploré de continuer.rn- C'est ce que je pensais. Alors maintenant il va venir nous pomper. Je peux pas jouer les couilles pleines. Viens téter !"rnEt là, je n'eu pas trop le choix : joignant le geste à la parole, Abdoul mis son bras musclé derrière ma tête et m'agenouilla avec autorité. Il plaqua mon visage contre son paquet.rn"Respire bien l'odeur. C'est un mâle que tu vas satisfaire. Allez, fais ton boulot ! Et vous les mecs, n'hésitez pas !"rnUne queue ébène énorme, en total accord avec ce magnifique corps devant lequel j'étais maintenant à genoux. Rapidement, elle fut au fond de ma gorge. Et je pompais comme un forcené. Ma queue se dressa doucement mais surement. Quand elle fut au max, Franck le fit remarquer aux autres :rn"Y'a pas à complexer les gars : il a l'air d'adorer ça !"rnEt ce fut un déchainement de queue. Amine restait au loin. Il prit une feuille de papier et se mit à griffonner quelques lignes. Nico me mit sur le dos et prit mes hanches, puis enfonça sa large queue en moi. J'aimais ça, il fallait l'avouer. Il était beau, et son regard noir et tendre ne quittait pas mes yeux. Abdoul, qui lui avait laissé la place, revint dans ma bouche et juta dans la capote en me tenant la tête enfoncé sur son zob, ne me laissant pas le choix. Franck me mit son gland sous le nez.rn"Sniffe bien ma teub, parce que tu vas la prendre au fond de ta gorge quand Abdoul me laissera la place."rnC'était le comble de l'humiliation, mais au point où j'en étais, je prenais mon pied et acceptais tout. J'avais surtout envie de la queue d'Amine, mais il restait en retrait. Désespérément.rnNico juta sans complexe. Franck se vida rapidement sur mes joues, sans presque se faire pomper. Puis Amine s'approcha enfin.rn"Les gars, vous allez être témoin, je compte sur vous... Tiens, toi, tends doucement ta langue. Voilà..."rnIl frotta son gland doucement, lentement. Je sentais le frein. J'avais envie de refermer mes lèvres dessus et de prendre sa queue en fond de gorge : elle était la plus belle de toutes. Il me l'enfonça d'un coup, fit quelques vas-et-viens violents et ressorti.rn"Et maintenant, ta chatte. Ouah : ils l'ont bien élargi ! Tu sens mon gland ?"rnIl le frottait contre ma rondelle. Je devenais fou de ce traitement.rn"Franck, tu peux lui donner la feuille et le stylo s'te plé ? Tu vas voir ma salope, tu vas signer ça devant témoins…"rnSur la feuille, il y avait un texte qui indiquait clairement qu'il devenait mon Maître, et que j'étais sa femelle obéissante et soumise. Et tout un tas de conditions. Pendant ce temps, il frottait toujours son gland sur ma chatte.rn"Si tu veux ma queue dans ta bouche, puis dans ta chatte, tu signes ce papier devant témoin..."rnIl frottait encore son gland. J'étais totalement vaincu et soumis. J'ai signé. Je vous dirais bientôt les termes exacts du contrat. Car la nuit n'était pas finie...
  • BadBoy le 2017-Feb-12 09:30:45 BadBoy a dit

    Pris à mon propre trip...
    Je travaille dans un vidéoclub et bien entendu, j'ai des vidéos de mecs qui baisent en col moumoute comme j'aime mais j'avais pas celle de Med ou de Bitume qui me font grave triper d'habitude.
    Un de mes clients me dit qu'il a le DVD de Med qui se fait pomper en col fourrure! WHOUA je lui dis mec je sais que tu habites pas loin du vidéoclub, peux tu me le rapporter et on se le matte tous les deux dans la petite pièce du fond?

    Ni une ni deux le mec tourne les talons et me dit je crois que tu vas triper!

    Je vous le décris tellement il est bandant ce client (brun les cheveux courts limite militaire, lunettes Ray Ban, jean moulant et T-shirt noir. J'adore.

    Il part et soudain je me retourne et je vois un client habillé avec un blouson comme j'aime, je n'ai pas pu me retenir avec ce que je venais de dire au client, mon jean serré faisait voir mon sexe bien raide au client en question, je cachai tant bien que mal mon érection ne sachant pas comment le mec allait réagir. Lorsqu'il vu mon état il se mit a sourire et monta les trois marches qui mènent au fond des cabines de vision, il se retourna et mis la main a son paquet en le remontant... J'avais bien compris le message.
    Je me dirige vers l'arrière boutique et je ne voyais plus le mec je me retourne pour revenir en arrière et le gars me chope alors, faut dire que je suis petit, 1.65 m et fin 55kg, le mec taillait très grand 1.90m et semblait excité comme un âne quand il a sorti son morceau et m'a attrapé la tête pour lui pomper le dard j'étais aux anges!!!!
    Super beau mec, super belle queue et surtout le blouson aviateur comme j'aime noir avec un col clair. Le mec était un vrai sadique il enfoncait sa bite le plus lojn possible et il voyait bien que je le matais pendant ce temps. Alors il me releva, me retourna contre le mur et à mon oreille il me dit "c'est quoi qui t'excite autant" je lui dis "le blouson que tu portes la moumoute m'excite grave" le mec après ces mots ne se sentit plus, il me baissa le froc limite il me l'avait arraché, il me doigtait avec puissance en cracha sur mon cul une fois bien ouvert, je senti son membre entré avec force dans mon cul, je poussa un petit cri de douleur, il se retira aussitôt et me fit des excuses mais je suis super excité, je lui dit alors "t'inquiète j'adore" il se mit a me bourrer comme un malade, la jambe relevée sur son bras de cuir l'autre bras autour de son col moumoute qui me faisait encore plus bander!
    J'en pouvais plus et soudain l'autre client revint avec la vidéo et en surprise bonus il portait un blouson noir avec un col bien épais relévé noir, également le mec en nous voyant ne se fit pas prier, il se mit a me sucer pendant que je me faisait bourrer comme une chienne ensuite le lascar me retourna vers lui, me coucha par terre et m'écarta les cuisses avec force pour rerentrer avec puissance, l'autre client me mit son sexe en bouche et j'étais au paradis, deux aviateurs qui me remplissaient je n'en pouvait plus.... aussi je me mis a jouir presque sans toucher mon sexe tellement j'étais excité, les mecs en me voyant jouir n'en pouvaient plus, le client au blouson noir et col noir jouit à son tour sur ma gueule mais l'autre ne s'arrêta pas de me bourrer le cul j'avais super mal à la rondelle. Le mec sentit la sauce venir et m'en mit partout sur mes fringues et sur son blouson, c'était le pied. Il alla dans une cabine s'essuyer le gland et moi je reprenais mes esprits, bordel le client et moi en avons parler pendant un moment de ce grand mec et à force d'en parler on a finit la journée devant Med qui se faisait sucer et moi qui en faisait autant avec mon client au col fourrure noir, quelle journée et tel est pris qui croyait prendre....

    John
  • Gages sexy (Île-de-France, La queue les yvelines) le 2017-Feb-24 11:15:45 Gages sexy (Île-de-France, La queue les yvelines) a dit

    Mike, 19 ans, j'aime bien réaliser des gages sexy et excitants :3
    Je ne cherche que du virtuel.
    Lancez moi un défi en décrivant ce que je dois faire et en combien de temps je dois le faire, ensuite je vois si je le fais ou pas.
    Si je relève le défi et que je ne réussis pas à le faire vous aurez le droit de me donner une punition que je serai obligé de faire ;3
  • VIDEOCLUB le 2017-Sep-01 12:51:16 VIDEOCLUB a dit

    Deux potes, dont un rouquin TTBM, se baladent dans les rayons d'un sex shop. Au départ, devant les cockrings et les jockstraps, il ricannent allègrement... Mais une fois dans la partie videoclub du magasin, ils commencent à halluciner sur des jaquettes de DVD qui finissent par les exciter à mort ! Et quand un minet a la gaule, on ne peut plus l'arrêter... C'est la sodo dans le magasin !

Informations