VIDÉO GAY le TOPVersion MOBILE


SketboysArabes et Blacks TTBMMinetsPA GAYSportifsGaySMCrunchBoyFrench TwinksDomiAddictActeurs pornoTop Vidéos Gay


Stop - film complet

Made in France, Cadinot, French Twinks

Commentaires

Ajouter un commentaire
  • CADINOT le 2018-Oct-12 07:26:51 CADINOT a dit

    Une jeunesse qui fuit une famille corsetée pour jouir pleinement de la vie. Une homosexualité qui favorise la rencontre des cultures et des milieux sociaux. Ces deux thèmes majeurs de Cadinot se retrouvent avec grand plaisir dans Stop Surprise. Sorti en 1984, le film apparait également comme une capsule temporelle précieuse d’enseignements. À savourer – et étudier – dès maintenant

    Une départementale. Le jeune David di Lorenzo fait du stop. Une Rolls-Royce s’arrête. À l’intérieur, Jacques de Rives, le chauffeur en costume et nœud papillon, et deux émirs en robe blanche traditionnelle, Sidney McKenna et Luigi di Como. L’un des princes ouvre la porte et laisse le passage à l’autostoppeur qui s’assoit sur la banquette arrière, entre les deux Arabes. Alors que la Rolls reprend sa route, que le chauffeur passe des appels téléphoniques aux princes et qu’un château se dresse au loin dans le paysage, les pensées de David prennent voix :

    Tout avait commencé comme dans un rêve. Il avait suffit que je dresse mon pouce le long de cette route de la liberté pour qu’aussitôt le destin m’ouvre les portes d’une super voiture. C’était une chance digne d’un conte de fée. Que dis-je ? Des mille et une nuits. J’étais en fugue. Voilà le seul mot qui pouvait résumer la situation. J’avais cru que le chauffeur inquiétant n’ait compris et qu’il téléphone au flic. Mais il n’en était rien. Pour la première fois je m’étais tiré de chez mes vieux. Fini l’ennui des vacances en famille. Je voulais connaître l’aventure, découvrir des mondes cachés. là, j’allais être servi. L’idée d’enlèvement avait hanté la plupart de mes nuits d’enfance. Et toujours cette idée évoquait des tortures raffinées… J’étais certain qu’il me restait à découvrir des sensations nouvelles, des gouffres inexplorés. Et me voici au fond de ce carrosse des temps modernes, entouré de deux princes orientaux, conduit vers une destination inconnue. De toute façon, il est trop tard pour reculer. Mon destin est écrit quelque part au ciel, au dessus des toits aujourd’hui hantés des souvenirs de nuits passées encombrés de créatures de rêve, d’orgie et de perversité.
    Une seule nuit dans ce château mystérieux suffirait-elle à mes désirs ? J’attendais…
    Le château. David est amené dans une chambre décorée dans un style oriental où les princes lui font goûter à leur chicha. Sous l’emprise des volutes enivrantes, le fugueur n’est plus que soumission et orifices béants. Toutefois, avant que l’un des Arabes ne le sodomise, l’autre prend soin de dilater sa pastille en y enfonçant un, deux, trois… voire cinq doigts lubrifiés en même temps ! – Photos : Stop Surprise / Cadinot

    Le lendemain. Les princes et leur hôte sont conduits par le chauffeur vers une destination qui prend subitement fin à cause d’une panne. Le chauffeur appelle un dépanneur. En attendant sa venue, les princes enculent David dans la Rolls. Et ils ne s’arrêtent pas quand arrive le dépanneur Philippe Darmont. Celui-ci, tout à son travail d’expertise, fait comme s’il n’entendait pas les gémissements de plaisir et de douleur du minet. Comme s’il ne le voyait pas se faire bourrer sur la banquette arrière. L’origine de la panne ? Le chauffeur avait oublié de faire le plein et la voiture manque tout simplement d’essence. Quel comble pour les puissants d’une pétromonarchie. Ils piquent une crise et virent illico le chauffeur. Puis ils remarquent que le dépanneur est du genre canon. Alors il déboutonne sa combinaison de travail et le palpe. Ça amuse et excite Philippe qui est prestement invité à planter son dard dans le rectum de David qui patientait docilement, à quatre pattes… – Photos : Stop Surprise / Cadinot

    Le dépanneur est le nouveau chauffeur des princes. Et dans le château, il participe à leur orgie. David s’en prend une nouvelle fois plein le cul ! – Photos : Stop Surprise / Cadinot

    Tôt le matin. Une sonnerie de téléphone. Insistante. David ouvre les yeux. Il est dans un lit, nu, le ventre maculé de son propre foutre. À coté de lui, un jeune mec, Serge Laurent, se réveille et décroche. David se rend compte que toute cette histoire de princes arabes, de château et de pénétrations non-stop n’était qu’un rêve. Serge, le bon coup qui la hébergé pour la nuit dans son appart à Paris, a de nouveau très envie de lui. De bon cœur et les cuisses écartées, David se donne à ses coups de reins… Et après un petit déjeuner, ils se quittent, David promettant à Serge qu’il le contactera. Hum… À d’autres ! Il est jeune, a soif d’aventures, et il court déjà dans la rue ivre de liberté.
    david fait du stop. La porte d’une camionnette s’ouvre. Les trois occupants sont des ouvriers qui ressemblent trait pour trait aux émirs et à leur premier chauffeur. Stupéfait, David refuse de monter et fuit. S’est-il déjà convaincu, malgré sa jeunesse, que le rêve est toujours plus intense que la réalité ? – Photos : Stop Surprise / Cadinot

    Tourné sans préservatif à une époque où le sida commençait ses ravages, ce qui nécessita la généralisation de la capote sur les tournages quelques années plus tard, Stop Surprise apparaît paradoxalement en phase avec le porno gay d’aujourd’hui qui est en voie d’abandonner le préservatif (relire ici la raison du pourquoi et les inquiétudes que cela soulève).
    Le film n’en est pas moins ancré dans un passé technologique et fantasmatique. Il n’y avait pas de téléphone portable à l’époque. Ou plus exactement, seuls très peu en avaient et les utilisaient principalement dans des voitures. L’analogique régnait en maître dans le quotidien. Les radio libres de la bande FM étaient le nec plus ultra. Mais plus intéressant encore, c’est la fantasmatique de l’Arabe que visualise ici Cadinot. On se rend compte que quelque chose s’est peut-être brisé pour longtemps. Que les guerres du Golfe, le 11 septembre, le émeutes des banlieues, l’islamisme et l’extrême-droitisation de la pensée intellectuelle et politique façonnent bien malgré nous nos imaginaires et nos fantasmes. Tourné aujourd’hui, Stop Surprise ajouterait à la rencontre des cultures une radicalité vénéneuse bien plus perverse.

Mots-clés populaires

Informations