VIDÉO GAY le TOPVersion MOBILE


SketboysArabes et Blacks TTBMMinetsPA GAYSportifsGaySMCrunchBoyFrench TwinksDomiAddictActeurs pornoTop Vidéos Gay


Jh 31ans cherche bonne tige a sucer et gay passif

Je cherche de grosse tige a sucer ou des passifs qui aiment pendre ! Photo de votre engin a l'appuie svp !
Contact sms et message !

Commentaires

Ajouter un commentaire
  • Skarlaone à Marseille le 2017-Feb-05 09:07:28 Skarlaone à Marseille a dit

    Je descends les marches de la gare St Charles et me dirige vers la canebière d'un pas tranquille. Trop fort, je croise un gars que je n'avais pas revu depuis au moins un an. On s'embrasse et décidons d'aller prendre un verre à l'OM café sur le vieux port. Pas de place en terrasse, nous sommes obligés d'entrer à l'intérieur.
    Il est dans cette ville depuis un an pour travailler comme chauffeur livreur. Il a vraiment l'air en forme, et quant je lui parle, je ne peux m'empêcher de bander, de l'imaginer nu devant moi. J'ai du mal à écouter ce qu'il me raconte tellement le désir envahit ma tête. Il doit retourner taffer et me propose que l'on passe la soirée ensemble. Ok no problèmes, on se voit ce soir 20 heures devant la mairie. D'ici là j'ai le temps d'aller m'amuser et de revoir les endroits qui me font bien kiffer. Le premier d'entre eux se trouve rue Moustier en allant vers la place Castellane, c'est l'Entrepot.
    Grand, immense lieu de débauche avec musique techno à tous les étages. Le seul hic, et il est de taille; Ils ne vendent pas d'alcool car ils n'ont pas la licence. Mais no soucis, je blinde mes poches de deux bières que je boirais tranquillement à l'intérieur. Il n'y a pas grand monde à cette heure-ci de la journée, mais tant pis, je vais rester au moins une heure, on verra bien si quelqu'un me branche.
    Je m'installe dans une cabine te ma laisse porter par la musique. Personne ne passe devant ma cabine, je trouve cela inquiétant. Je bois tranquille ma bière quant une ombre passe. Je n'ai pas eu bien le temps de regarder qui c'était. je me lève te cherche dans le couloir l'ombre qui a attisé mon esprit. Cet endroit est un véritable labyrinthe avec pleins de couloirs et de petites salles. J'ai du mal à m'y repérer. La voilà mon ombre, seule devant une télé à mater un film de boules. Je croise ses yeux, il croise les miens et devine que je suis intéressé par lui. Mais il me la joue grande star, fais semblant de ne pas comprendre mes intentions et continue à se divertir la rétine devant son film.
    Tel un aigle, je commence à tourner autour de sa cabine en attendant le moment propice pour lui foncer dessus. Mais la bête est coriace et fuyante, il ferme sa porte en laissant quant même une petite ouverture. Désormais pour le voir, il me faut rentrer dans son antre. Ce que je fais presque immédiatement. Tant pis si je me mange un râteau.
    Je pousse sa porte et le découvre à quatre pattes le fion bien en évidence, prêt à se faire mettre. Je claque la porte et ferme le verrou puis me baisse pour commencer à lui toucher la chatte. Elle est bien ouverte et semble apprécier mes doigts qui font des petites incursions dedans et aux alentours. Je me relève et lui intime l'ordre de commencer à me sucer le dard.
    J'ouvre mon jeans et le laisse commencer par saliver sur mon slip. Avec ses mains il baisse mon slip et commence une pipe royale sur mon gland qui grossit aussi rapidement que ses coups de langue. Il sait y faire, le salaud! Il sert ma verge à la base pour encore plus la faire gonfler. Il passe te repasse sa langue sur mes boules, les aspire en sentant qu'elles sont bien pleines. Pendant ce temps je lui fais les seins. Je n'aime pas son torse, il y a trop de poils mais ce n'est pas grave car son cul sauve l'affaire.
    Je lui dis de se remettre à quatre pattes et de me montrer sa rosette. Il se doigte devant moi, et je ne mets pas longtemps pour foutre une capote et m'enfoncer en lui. D'abord et doucement je lui met le gland puis me retire en regardant son anus me faire de l'œil. Il s'ouvre, se ferme me demandant d'y retourner. D'un coup sec, je rentre entièrement ma bitte dans son petit cul, et lui arrache un hurlement de plaisir. Aussi rapidement que je suis rentré, je me retire toujours en regardant sa chatte me faire de l'œil. Il a un cul d'enfer, bien ouvert, prêt à se faire ramoner des heures. Mais d'abord je veut qu'il continue à me sucer en restant à quatre pattes.
    Je veux jouer avec lui, le tartiner de vice et après de foutre. Pendant qu'il me pompe, je lui met des petites claques sur les joues et le force à avaler en entière ma tige. J'ai grave envie de le gaver, qu'il sente ma teube au fond de sa gorge, qu'il s'explose les mâchoires sur mon terrible engin. Je n'arrête pas d'essayer d'aller toujours plus profondément dans sa gueule. Il semble par moments s'étouffer et des larmes coulent sur son visage. Il me regarde dans les yeux et m'en demande encore et toujours plus. C'est un vrai soumis, de ceux qui aiment qu'on les mate, de la race des vrais lopsa. Son corps crie le vice et la débauche. Il est accroupi devant moi et fais excellemment bien sa chienne. Il se met à terre pour me lécher les skets et j'en profite pour lui pisser quelques gouttes d'urine bien chaude sur son dos. Je bande et je pisse simultanément, c'est trop fort, trop bon. Mais je ne veut pas rester des heures dans cet endroit alors je lui ordonne de me donner ses fesses pour que je me finisse. Je lui défonce littéralement la chatte et plus il crie, plus j'enfonce mon pieu.
    Je m'enlève au dernier moment, retire ma capote et lui crache sur la gueule en étalant mon foutre sur lui avec ma main. Il me souri me remercie et reprend sa place à quatre pattes, attendant un nouveau enculeur.
    Je me barre de l'entrepot et décide d'aller faire un tour en bord de mer. Je chope un taxi et lui demande de m'emmener au Mont Rose à la limite de la ville près des magnifiques calanques, sur la route de Cassis.
  • BadBoy le 2017-Feb-12 08:40:05 BadBoy a dit

    SUCETTE A L’AEROPORT
    J’ai pété un cable, marre de Paname et de son temps pourri. On est au printemps et dans cette ville t’a l’impression que c’est l’automne. J’ai besoin de soleil, de ciel bleu, c’est décidé je pars une semaine au bled. Je vais surfer sur le net histoire de trouver un voyage de dernière minute pas cher pour m’envoler loin d’ici. En trois clics c’est gagné, une super offre à 120€ le semaine à Djerba dans un hôtel Club avec vol inclus. Que demande le peuple ! J’vais aller me dorer la pillule au soleil pendant que mes potes restent à gratter comme des chiens à paris sous la pluie. rnrnJe prépare mon sac vite fait : débardeur, caleçon, maillot et huile de bronzage, et bien sûr un bon stock de capotes et de gel parce que mes cousins tounsi sont aussi chauds que moi, et avec les touristes en plus je devrais pouvoir en niquer au moins deux par jour. Sea Sex and Sun au programme, ça va être le kif. Dès le lendemain matin je trace à Orly, mon sac sur le dos paré pour l’aventure. L’aéroport est blindé de monde. Je jette un oeil au panneau des départs … vol décalé de 2 heures pour problème technique. Les nerfs … Je fais enregistrer mes bagages et je me etrouve dans la salle d’attente à … attendre qu’est-ce que tu veux faire d’autre. Je matte un peu les voyageurs qui attendent avec moi. Des vieux bledars de retour pour le pays, des touristes céfrans déjà en bermuda avec leurs jambes toutes blaches, à mourir de rire. Et au milieu de tout çà un p’tit minet fashion avec lunette Gucci sur le nez qui se la pète avec son ipod dans les oreilles. Il a une bouche qui me fait penser qu’avec lui y’aurait moyen de passer le temps le temps que l’embarquement se mette en place. Et j’sais pas pourquoi mais je suis sûr qu’il est en train de me mater à travers ses lunettes de starlettes.rnrnComme il est posé en face de oim à un banc d’écart, j’écarte bien les pates et je fixe ses lunettes avec un regard de caille. Je me palpe le zob vite fait, genre je me remets les couilles histoire que le message passe bien. Direct je vois le keumé qui se passe la langue sur les lèvres … ça va être sa fête !rnrnJe me lève pour aller en direction des chiottes et il m’emboite le pas vite fait. Encore un dèpe qui voulait se taper du bledar pour pas cher au Bled, il va pouvoir commencer ses vacances avec un bon zboub gratos avant même le décolage. Je vais direct dans une cabine de chiotte et je sors ma teub qui a déjà commencé à gonfler et le keumé entre à son tour. Il me rejoint cash et ferme la porte derrière lui, baisse ses lunettes sur le bout de son nez pour me mater de la tête aux pieds et s’arrête sur ma teub offerte. Il pousse un gros “huuummm” de satsifaction et se fout à genoux direct devant moi. Sa main attrappe mon zob et il commence par mettre des petits coups de langue de salope sur mon gland circoncis.En deux deux j’ai un barreau de ouf.J’ai pas de temps à perdre avec ette taspé et je le chope par la nuque pour l’obliger à avaler ma teub bien à fond. J’appuie dessus et mon zob lui rentre direct en fond de gorge. Il suffoque un peu mais commence vite à grogner de kiff trop content d’avoir un gros morceau comme le mien qui lui remplit la gueule. Il salive son sur ma queue comme une vrai p’tite chienne et me branle en même temps avec sa main droite. Ses bracelets de pétasses font un bruit de maracas pendant qu’il s’applique à sa sucette de pro. Il alterne les fond de gorge et son p’tit jeu de branle et de coups de langue bien dosés puis il me chope les couilles avec sa main libre et les tire vers le bas. Fallait pas jouer à ça mon pote, j’suis surpris et bouillant d’un coup et je sens mon yop qui monte. Juste le temps de sortir ma teub de sa bouche que mon zob envoit quatre gros giclées de foutre épais qui vont s’exploser direct sur ses lunettes Gucci et sur son menton. Il a un grand file de yop qui pend et qui vient s’étirer jusqu’à son tee shirt pour faire une belle tâche.rn- “Non mais ça va pas c’est un Ralp^h t’aurait pu prévenir ! Et t’as dégueulassé mes Gucci chéri !” Putain heureusement que j’l’ai pas entendu parlé avant ça m’aurait fait débander direct. Une pure voix de petite taspé du marais ce keum. Je lui chope le cou avec ma main pour l’obliger à me regarder dans les yeux et je lui balance : “Ta gueule salope, faut pas venir jouer les fashion comme on veut sucer du zeub de rebeu, t’as compris p’tite pute”rnEt je le plante au milieu des chiottes pour repartir dans la salle d’attente sans même lui jetr un regard.
  • BadBoy le 2017-Feb-12 09:39:33 BadBoy a dit

    Ismael et sa grosse bite
    Bonjour à tous. Voila mon récit. Je me présente Stéphane 32 ans plus rond mais très sympa lol. Cette histoire ce passe lors de mes 21 ans, j avais déjà eu une expérience suce avec un pote de classe, mais voila surtout des plans avec des meufs. Ce jour la je bosse sur un terrain de sport où j accueil des jeunes, je suis accepté par les jeunes grâce a mon humour et surtout je suis un bon gardien de foot, alors tout le monde se bat pour m'avoir dans son équipe. Au moment de partir (après 5 h de taf) un des jeunes ce blesse et doit partir avec les pompiers et mon collègue, n'ayant rien sur lui, je demande aux autres jeunes son adresse afin de prévenir sa famille. Je monte, sonne, et la porte s'ouvre, un jeune rebeu (1m 75, très mince) m'ouvre.

    - Slt, je suis Stéphane je travail sur le TEP et Farid a fait une mauvaise chute et a dû partir avec les pompiers aux urgences.
    - Ah merde attend j'appel ma mère. C'est bon je te remercie, entre prendre a verre.
    - Ok mais pas lomptemps, j'habite pas à coté.
    - Moi, c 'est Ismael, je suis le grand frère de Farid. Il me parle souvent de toi, il te trouve cool !!
    - Ah ok et tu as quel âge toi ?
    - 19 ans et toi ?
    - 21 ans... je sais jeune pour bosser sur le terrain de sport lol

    La suite c'est vraiment passer comme je vais l'ecrire. On avez juste parlé depuis 5 min.

    - Tu connais Christophe Delaporte ? il me dit
    - Oui c'était un mec de ma classe.
    - Bon je vais profiter direct, veux tu me faire la meme chose que a lui ?
    - De quoi tu parles ? je lui dis
    - C'est un super pote a moi, et un jour on etait bourré il ma raconté que tu la sucé
    - Ah, stp ça reste entre nous, j ai plus a perdre que toi, tu connais mon frere, et promis j ai jamais fait avec mec, mais je suis cho.

    Je sais pas pourquoi je lui dit oui, car depuis Christophe je n'avais rien fait. Ah cool, sans hésiter il se met à poil en moins de 2 sec, une bite de 20 cm droite est dèja tendu. "T direct toi...", je commence a me mettre à genoux et lècher et sucer sa bite

    - Putain, c'est trop bon essaye de tout prendre en bouche
    - Je fai un effort et avale tout pendant 2 secondes
    - Ferme tes yeux laisse toi aller

    J'obéis et essaye de tout prendre plus lomptemps.
    - Regarde moi et regarde ça !!
    - Mais putain tu as fait quoi ?! Pourquoi tu a fais une vidéo pendant que je suce

    - Avec ca, tu va être obligé d'apprendre à devenir ma chienne, sinon !!
    - Sinon quoi ?
    - Facebook ... ton boulot va recevoir, maintenant si tu obéis tu va kiffer et moi aussi.

    - Bon pour aujourd'hui tu me fini car du monde va arriver, dépeche toi !! tu va faire des bon mouvement rapide

    10 minutes de suce intensif et il crache sur ma gueule

    - Voila t content batard ?!

    Surprise général pour moi, devant moi direct, il efface la vidéo

    - Pardon j aurai pas du, mais tu me fait kiffer, et tu suce trop bien !! Je veux te revoir !! Mais la pars car la famille va rentré.

    La suite une prochaine fois !!!

Informations

Voir plus d'informations