VIDÉO GAY le TOPVersion MOBILE


SketboysArabes et Blacks TTBMMinetsPA GAYSportifsGaySMCrunchBoyFrench TwinksDomiAddictActeurs pornoTop Vidéos Gay


Ilmann Bel, un rebeu au parcours atypique qui a fait fantasmer la génération Cadinot

Son nom ne vous dis peut être pas grand chose mais il est sûr que vous vous êtes déjà branlé sur lui ! Un des premiers acteurs beur qui a tourné pour la légende du porno Cadinot dès son plus jeune âge. Ses films restent les références du porno-érotisme tiré de l’univers du Maghreb : Nomades. Aujourd’hui, a la moitié de sa trentaine, Ilmann continue dans l’univers l’érotisme gay, dans les livres cette fois ci avec un bouquin sorti il y a quelques année. Découvrez les photos sexy et la filmographie de cet enfant du porno 100% pur beur!

Tout à commencé grâce à un réalisateur, que dis je, une légende! Jean Daniel Cadinot est l’un des réalisateurs de films pour adultes gay qui a fait rêver toute une génération et à fait rayonner la France sur la scène porno international : Dans la version britannique de Queer as Folk par exemple, un personnage principal déclare à propos des films de Cadinot qu’« ils font partie des meilleurs films gay érotiques ». Il y a quelque chose dans les films de Cadinot qu’on ne trouve pas ailleurs , une espèce d’innocence brute entre minets candides, où qualité de réalisations, des scénarios prétextes à la baise , font travailler des fantasmes encrés profondément au fond de nous.

L’une des plus célèbres sagas tournées par Cadinot reste sans aucun doute « Nomades » : 6 volumes mettant en scène l’érotisme du Maghreb et les fantasmes interdits. Avec de jeunes beurs candides soumis aux tentations les plus taboues. Le réalisateur à toujours eu un attrait sur le maghreb, il a commencé à tourner des films de cette thématique dès 1987 avec le film « Chaleurs », un tournage réalisé en Tunisie, comme ses futurs films Nomades, et à cette époque, facile d’image que ça pas dû être si facile et toute la logistique que cela a dû impliquer.

C’est en 2006 que JD Cadinot à révélé Ilmann Bel dans son quatrième opus de la saga Nomades intitulé Princes Pervers. Avec une nouvelle bouille au casting qui apportait un peu de sang neuf face à l’omniprésence de Boris ou Nadir (dont je vous parlerais dans un futur article), ce jeune algérien transperçait l’écran, non pas par son énergie sexuelle, mais au contraire par sa timidité et sa gêne qui rendait ses scènes porno encore plus réalistes : un sentiment de relation tabous qui amenait à une certaine maladresse, mais tellement excitante !

Son visage a marqué les esprits très tôt et c’est peu de temps après qu’il a été suscité de toutes parts : comédien dans la série Beurs Appart’, modèle pour Pierre et Gilles… Mais le jeune Parisien avait un rêve en tête, publier un livre, raconter son histoire au travers d’un personnage. Il réalise ce projet avec «Un mauvais fils» narrant le parcours initiatique d’un jeune beur homo, entre plans drague et prostitution.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Pas encore de commentaires. Soyez le premier à commenter!

  •  

Informations

Voir plus d'informations